• Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Accessibilité
Urba[Ciné] La ville au cinéma
Prague au cinéma
Prague au cinéma

Portraits de cinéastes

Dans le cadre de sa section Urba[Ciné] - la ville au cinéma, Travelling invite cette année la ville de Prague et le cinéma tchèque. Nous sommes heureux d'accueillir à Rennes deux réalisateurs emblématiques de cette cinématographie, Bohdan Sláma et Václav Kadrnka. Travelling mettra également en lumière le travail de Jiří Mensel, décédé en septembre dernier.

> Retrouvez toutes les séances du festival par dates — et  tous les films de la section Urba[Ciné].
Et si vous le souhaitez, plus précisément : Séances Portraits de cinéastes 

Bohdan Sláma, l'humaniste intimiste
> Les films et les séances des films de Bohdan Sláma

Après des études à l’Université technique de Prague, Bohdan Sláma (né en 1967 à Opava) est diplômé à l’école de cinéma de Prague FAMU, dont il dirige aujourd’hui la chaire de réalisation. Dès son premier long métrage (Abeilles sauvages - 2001), il s’impose comme un des plus marquants continuateurs de la Nouvelle Vague tchèque – une filiation renforcée par son travail d’assistant de Věra Chytilová ou par l’important livre d’entretiens avec Miloš Forman qu’il publie en 2012.
Ses films, intimistes, porté par un rythme introspectif, se recentrent sur les relations humaines – amoureuses, familiales… – dans une société tchèque bouleversée par quarante ans de joug totalitaire autant que par les mutations sociales et économiques de l’après 1989, défiante de toutes clefs idéologiques, qu’elles soient politiques ou religieuses.
Souvent situés dans des régions marginales du pays – campagnes, banlieues –, il y traite de questionnements identitaires : dans notre rapport à l’Histoire, notamment avec ce qu’elle comporte de fautes non acquittées (l’expulsion des minorités de langue allemande au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans le Pays de l’ombre - 2020), à l’altérité (l’homosexualité, dans Country Teacher - 2008), à la terre des ancêtres (Something Like Happiness - 2005) – et tisse un appel à l’humilité, la patience, l’espoir face aux adversités, et au dépassement de soi-même (Ice Mother - 2017).

Les Abeilles sauvages

Rép. tchèque, 2001, 1:34, vostf, 35mm

Something Like Happiness

Rép. tchèque / Allemagne, 2005, 1:40, vostf, 35mm

Country Teacher

Allemagne / Rép. tchèque / France, 2009, 1:57, vostf, 35mm

Ice Mother

Rép. tchèque, 2017, 1:45, vostf

Shadow Country - Inédit

Rép. tchèque / Slovaquie, 2021, 2:15, vostf, N & B

Václav Kadrnka (né en 1973 à Zlín) a fait des études de théâtre en Grande Bretagne, où sa famille s’est exilée à quelques années de la chute du régime communiste. De retour au pays en 1992, il étudie la réalisation à l’école de cinéma FAMU de Prague et devient un temps l’assistant de Vojtěch Jasný.
Son premier long métrage lui vaut une reconnaissance internationale et entame une trilogie libre sous le signe de l’absence de l’aimé : dans l’autobiographique 80 lettres (2010), une mère et un fils tentent désespérément d’obtenir l’autorisation de quitter la Tchécoslovaquie communiste pour rejoindre leur mari et père exilé ; dans Le Petit Croisé (2017), un seigneur médiéval part à la recherche de son fils, parti en croisade ; dans Saving One Who Was Dead (2021), une mère et un fils tente de maintenir un contact avec leur mari-père tombé dans le coma suite à une attaque cérébrale.
Pour caractériser son œuvre au style minimaliste, faite de micro-drames existentiels où la parole s’efface devant une narration essentiellement visuelle, aux compositions picturales et sonores aussi justes qu’épurées, prenant l’envoûtement des sens comme tremplin vers la méditation spiritualiste, la critique évoque souvent les noms de Jean Epstein, Robert Bresson, Carl Theodor Dreyer, Andreï Tarkovski, Tsai Ming-liang… C’est dire s’il s’agit d’une des voix les plus personnelles du cinéma contemporain, aussi éloignée d’un cinéma populaire en vogue auprès du public tchèque, que de l’héritage de la Nouvelle Vague.

Eighty Letters

Rép. tchèque, 2011, 1:15, vostf

Little Crusader

Rép. tchèque / Slovaquie / Italie, 2017, 1:30, vostf

Saving One Who Was Dead - Inédit en France

Rép. tchèque / Slovaquie / France, 2021, 1:30, vostf

Jiří Menzel, la comédie est une arme

> Les films et les séances des films de Jiří Menzel

Né en 1938, Jiří Menzel apprend son métier à la FAMU, la célèbre école de cinéma de Prague. Il signe des courts métrages avant de participer au film collectif Les Petites Perles au fond de l’eau (1965), basé sur cinq histoires de l’écrivain Bohumil Hrabal, avec lequel il a une affinité particulière. Il éclate sur la scène internationale avec Trains étroitement surveillés (1966), film clé de la Nouvelle Vague tchèque.
Le réalisateur enchaîne ensuite les réussites, Un été capricieux (1967), puis Alouettes, le fil à la patte (1969), film interdit. L’élan libérateur du Printemps de Prague est brisé par l’invasion des chars en 1968, marquant le début de la Normalisation qui met un coup d’arrêt à la carrière de Menzel. Contrairement à Miloš Forman, il choisit de rester au pays.
Ce n’est qu’en 1975 qu’il reprend le chemin des studios, signant pendant les années 80 des films toujours aussi mordants, tel Une Blonde émoustillante en 1980. Mon cher petit village (1985), nominé aux Oscars, marque son grand retour sur la scène internationale.
Avec la chute du mur de Berlin, Alouettes, le fil à la patte sort enfin en 1990, et décroche l’Ours d’or à la Berlinale en 1990. Menzel continuera de tourner et de nous ravir avec des films pleins d’humour et de vitalité optimiste, comme Moi qui ai servi le roi d’Angleterre (2006) ou Les Don Juans (2013), ratant de peu l’Oscar. Il est décédé récemment le 5 septembre 2020.

Trains étroitement surveillés — Inédit

Tchécoslovaquie, 1967, 1:33, vostf, N & B

Un été capricieux 

Tchécoslovaquie, 1968, 1:16, vostf

Une blonde émoustillante — Inédit

Tchécoslovaquie, 1981, 1:38, vostf

Petites perles au fond de l'eau
de Jirí Menzel, Vera Chytilová, Jaromil Jires, Jan Nemec et Evald Schorm

Tchécoslovaquie, 1965, 1:47, vostf

Festival Travelling sur

La newsletter Clair Obscur
Restez informés !

Contact

Partenaires

Ville de Rennes
Rennes Métropole
Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine
Conseil Régional de Bretagne
Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne
Rectorat d'Académie
Direction Diocésène de l'Enseignement Catholique
Direction des Services Départementaux  de l'Éducation Nationale
Sacem
Institut Français | Prague
Ambassade de République Tchèque
Fagots et Froment
Acom / CAT Notre avenir
Cafés COÏC
BNP Paribas-Banque de Bretagne / Partenaire de tous les cinémas
Pixels Video Services
Imprimeries Hauts de Vilaine
STAR
AGM Factory
ESRA Bretagne
MAIF
A.P Location
Ibis Styles
Tout se loue
Breizh Cola
Carré Rennais
Tuloup
Thierry Bouvier
Nomades Productions
Arwestud films
ZANZAN
Drastic on Plastic
Collectif des festivals
Handicap 35
ARTE
Les Inrockuptibles
France 3 Bretagne
Les Cahiers du cinéma
Ouest France
TV Rennes 35
Canal B
Revue Répliques
C-Lab
Bref Cinéma
Benshi
Les Trans
Cinémathèque de Bretagne
Les Tombées de la Nuit
HF Bretagne
Comptoir du Doc
Rennes 2 + CREA
CROUS Bretagne
Nef animation
NFA
Waterproof
Maison des associations / Espace exposition
Les Studios
La Maison du Livre
Rennes 2
L'Ubu
Le Liberté // L'étage
Gaumont
Le cinéma du TNB
Arvor
Le Diapason – Université Rennes 1
Le Sévigné
Les Champs Libres
Musée des Beaux-Arts
Le Triskel
L'Espérance
CINEMA KORRIGAN
Cinéma Le Club
Cinéma le Vauban
CINEMA TI HANOK
Quai des images / Ville de Loudeac
Médiathèque L'Autre lieu
Médiathèque Alfred Jarry
Cinéma Arletty
La Péniche Spectacle

Plan du site     Mentions légales     Designed by diateam     powered by diasite