• Votre courriel
    Votre mot de passe
Ateliers & résidences
Résidences artistes 20/21
Résidences artistes 20/21

Résidences d'artistes

2020 / 2021

Les résidences permettent aux artistes de développer leur processus de création propre en fédérant tous les acteurs d'un territoire et aux enfants de découvrir des démarches créatives artistiques et de rencontrer au plus près les artistes...

Cinémascopies - Le Film vertical - Le Confort moderne acte II - Moonwalk One acte II - Fake News

Cinémascopies

Résidence au sein du CHU - Hôpital Sud à Rennes

À l’heure du cinéma numérique, l’Histoire d’un cinéma 2.0 a pu faire oublier le cinéma primitif, celui des ombres projetées et de la persistance rétinienne, du Thaumatrope ou du Kinétoscope, de la pellicule 16 ou 35 mm. Le projet de Bruno Bouchard est dédié à la (re)découverte d’un cinéma des premiers temps qui, ludique, s’autorise encore aujourd’hui toutes les audaces artistiques, en combinant images et numériques, ombres et couleurs, pellicule et bout de ficelle, boites à outils et boites noires. Cinémascopies décline la poésie du cinéma en mode Do It Yourself. Bruno Bouchard souhaite également réaliser en parallèle un documentaire expérimental sur la Ville-Hôpital.

Bruno Bouchard est collectionneur de pré-cinéma et intervenant pour les dispositifs d’éducation à l’image. Il a fondé l’association Le Ciné de Papa en 2007. Il est l’inventeur du Poubellotrope, une mallette pédagogique consacrée à l’histoire du cinéma. Artiste touche-à-tout aux frontières joyeusement floues, Il multiplie les projets et les casquettes : organisateur d'une tournée autour du film Donoma, directeur du festival du film pédagogique La pellicule au tableau, créateur du cinématographe Stantor, inventeur des séances de chuchotement…

Avec le soutien de la DRAC Bretagne et le Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine

Objectifs de la résidence

L'Hôpital est un lieu de soin pour des enfants ayant vécu un bouleversement dans l'organisation de leur quotidien. Par une prise en charge globale tenant compte de la dimension physique, psychique et sociale du patient, l'hôpital fait entrer la culture et permet ainsi aux enfants et aux parents de vivre l'hospitalisation comme un lieu de socialisation et de découverte. Les activités proposées, variées, ludiques et socialisantes, viennent favoriser l'épanouissement et offrir un espace "hors soins" où le comportement de l'enfant, son appétit à jouer, à rêver, à créer, à entrer en relation avec autrui, pourront être observés et accompagnés.

Les étapes en février 2021

Bruno Bouchard ouvrira les portes de ses ateliers in situ, au cœur de l’hôpital, pour les jeunes patients des services Grands enfants et Onco-Hématologie (4-16 ans). Personnel soignant et parents seront également invités à participer, sur des temps dédiés et collectifs. La Résidence se déroulera du 10 au 18 février 2021, soit quinze jours d’ateliers en amont du festival Travelling. Les productions visuelles et plastiques des patients en ateliers seront valorisées à l’occasion du festival (17-23/02), à l’hôpital et dans la salle de cinéma.

 

Le Film vertical

Résidence au sein du collège la Binquenais à Rennes

(…) Mes démarches créatives sont quasiment toujours pédagogiques et mes démarches pédagogiques sont toujours créatives (…)

Benoît Labourdette est cinéaste, pédagogue, expert en nouveaux médias et en innovation culturelle. Il a fondé entre autres le "Festival Pocket Films" avec le Forum des images en 2005, co-fondé la "Fête du court métrage" avec Isabelle Massot pour le CNC en 2011 et le projet collaboratif "Par ma fenêtre" pendant le confinement en 2020. Il produit, écrit et réalise fictions, documentaires, œuvres expérimentales, participatives et films institutionnels aux formats innovants.

Depuis 2013 à peu près, les vidéos tournées avec les téléphones mobiles sont devenues majoritairement verticales, et sociales : elles sont quasiment toujours adressées, soit à une seule personne, soit à un groupe de personnes, connues ou inconnues. La vidéo est devenue l’outil de nouvelles formes de conversation. Elle n’en perd pas moins toute la richesse de son langage. Bien au contraire, il s’y invente des genres nouveaux, des sujets, des formes d’expression, extrêmement riches. Benoît Labourdette l’associera à un travail sur une thématique précise, extrêmement importante pour les adolescents : les stéréotypes de genre, qui sera abordée de façon ludique et artistique. Cette dynamique s’inscrira dans l’un des axes du programme de 4e : « Vivre en société ».

Avec le soutien de la DRAC Bretagne et le Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine

Objectifs de la résidence

  • Se familiariser avec la photographie et la vidéo, les images animées, les images numériques ;
  • Découvrir autrement leur territoire et ceux qui y résident : leurs usages, leurs pratiques, leurs valeurs ;
  • Développer une appropriation culturelle plus en profondeur du territoire par les adolescents ;
  • Pratiquer des techniques audiovisuelles : prises de vues et de sons ;
  • S'approprier de nouveaux champs lexicaux spécifiques en lien avec les différents domaines du projet (art, plastiques, géographie - urbanisme, vie en société…) pour enrichir les différents types de captations audiovisuelles liés au projet ;
  • Collaborer au sein d’un projet artistique. Justifier, expliquer des choix (compétence orale > argumentation) ;
  • Jouer, interpréter des textes du répertoire (groupement de textes) / ou son propre texte (contraintes d’écriture) : groupement de textes en lien avec l’entrée « individu et société : confrontation de valeurs ? ».

Les étapes de janvier à mai 2021

L'établissement scolaire accueillera Benoît Labourdette sur cette période pour 10 journées complètes d'immersion dans le collège.

(…) Je proposerai des « workshops » intenses, dans la logique de la demi-journée : en une demi-journée, avec un groupe de 12 élèves maximum, nous exploiterons une technique pour un résultat visible à la fin de la séance.
Les productions artistiques seront donc de nombreuses formes courtes, utilisant autant les techniques du papier découpé animé, que celles du tournage réel, en intérieur ou en extérieur (…)
Benoit Labourdette

 

Le Confort moderne - acte II

Résidence au sein de l'école privée Notre Dame de Plélan le Grand

Candice Hazouard, artiste photographe et réalisatrice vidéo, questionne dans son projet précédent Fenêtres sur bourg, l'arrivée du confort moderne (1960's - 1970's). Elle souhaite maintenant aller vers l'écriture puis la réalisation d'un film documentaire. Pour se faire, elle poursuit sa recherche et porte son questionnement du confort moderne sur le territoire de Plélan le Grand. Avec les enfants il s'agira de mener l'enquête : comment le frigidaire, la voiture ou encore la télévision sont-ils arrivés dans cette zone rurale à 35 km de Rennes ? Ils partiront à la découverte de leur territoire à travers le collectage d'archives, la rencontre avec les habitantes et des habitants qui ont connu cette époque...

Les élèves suivront et accueilleront l'artiste tout au long de l'année. Ils participeront pleinement à son processus créatif et tenteront de comprendre le rôle de l'artiste...

Avec le soutien de la DRAC Bretagne, de l'Académie de Rennes et de la commune de Plélan le Grand.

Objectifs de la résidence

  • Rencontrer une artiste et sa démarche de création ;
  • Permettre aux élèves de se familiariser avec la photographies, les images animées d'archives et contemporaines ;
  • Permettre de découvrir les archives de leur territoire et de mieux appréhender la géographie et l'histoire de leur commune ;
  • Initiation au travail de collecte : images et témoignages
  • Pratiquer des techniques audiovisuelles : prises de vue, enregistrements...
  • Rendre possible des échanges intergénérationnels ;
  • S'approprier de nouveaux champs lexicaux spécifiques avec les multiples domaines du projets (art, histoire, architecture...).

Les étapes d'octobre 2020 à mars 2021

Une fois les présentations faites entre l'artiste, les enfants et leurs enseignantes, une suite d'ateliers d'expérimentation seront mis en place afin que l'artiste puisse transmettre son savoir-faire. Une fois la planification effectuée et l'organisation finalisée, les enfants pourront commencer leur travail de collectage (visite commentée de Plélan le Grand, lecture architecturale du patrimoine plélanais, recherches dans les archives municipales, récoltes de témoignage...).

 

Moonwalk One - acte II

Résidence au sein du collège Les Chalais à Rennes

Sous l’égide de Clair Obscur et avec le soutien décisif du département d’Ille-et-Vilaine et de la DRAC Bretagne, les musiciens du groupe Invaders sont en résidence d'artistes au sein du collège des Hauts de Chalais (Rennes). Les auteurs du ciné-concert Moonwalk One (Création Travelling 2019) accompagnent, pendant l’année scolaire 2020/2021, les collégiens dans un projet de création et de composition musicale pour l’image.

Les musiciens, épaulés d'un enseignant de français et d'un enseignant de musique, aident deux groupes d'élèves de 4e à composer la musique d'un ciné-concert sur un court métrage de leur choix. Ce court métrage a été sélectionné dans le cadre d'un atelier de programmation mené par Clair Obscur lors du second trimestre de l'année scolaire 2020/2021. Chacun des deux groupes composera une musique originale pour le même film, ce qui permettra de mesurer l'importance de la musique sur la perception des images.

Avec le soutien de la DRAC Bretagne, du département d'Ille-et-Vilaine.

Objectifs de la résidence

  • S'initier à l'analyse filmique ;
  • Argumenter pour la sélection d'un choix de court métrage ;
  • Questionner leur approche du rapport musique/image ;
  • Faire des propositions musicales, conseillés par les musiciens ;
  • Aborder la notion d'arrangement ;
  • Présenter la séance et jouer en live.

Les musiciens dirigeront musicalement les élèves et surtout les feront répéter afin qu'ils puissent parfaitement maitriser leur sujet le jour de la représentation (l'exercice du ciné-concert ne laissant que très peu de place à l'erreur...). Quels que soient les âges, niveaux, ou connivences éventuelles entre les participants, le seul prérequis est leur implication et leur intérêt pour l'exercice de création.

Les étapes de février à juin 2021

Une fois le groupe d'élèves  constitué, Invaders et Clair Obscur proposeront une pré-sélection de courts métrages (d’une durée chacun de 5 à 10 minutes maximum) en résonance avec le documentaire de Theo Kamecke Moonwalk One (la science, la science-fiction, la légende et l’histoire, la conquête spatiale…) et animeront avec les élèves un atelier de programmation qui précédera les ateliers d'écriture musicale.

 

Fake News

Résidence au sein du collège Andrée Récipon à Orgères (35)

Une étude récente (Fondation Jean-Jaurès, Observatoire du conspirationnisme, Ipsos) révèle qu'au moins 79% des Français croient à au moins une "théorie complotiste”. On observe par ailleurs que les moins de 35 ans sont deux fois plus nombreux à adhérer à au moins sept théories du complot que les plus de 35 ans soit 21%, contre 11%.

Il nous parait important, alors que nous savons que la désinformation biaise notre jugement et nous mène vers des formes de radicalisme, de construire des interventions artistiques permettant de mieux nous armer contre le phénomène grandissant des “Fake News”. Nous souhaitons nous engager activement au coté du corps enseignant, du personnel encadrant et proposer des interventions ludiques d’analyse de l’information. Notre projet permettra à chaque participant de se constituer une “boîte à outils” qu’il pourra utiliser afin de mieux appréhender l’information, notamment celle issue des réseaux sociaux. Collectif La poursuite // Théâtre Le Passage

Avec le soutien du département d'Ille-et-Vilaine.

Objectifs de la résidence

  • La rencontre et l’échange avec des artistes issus du théâtre de l’écrit et du cinéma, et leur démarche de création ;
  • Lutter contre la désinformation ;
  • Sensibiliser les adolescents à l’analyse de l’image et du discours ;
  • Aiguiser l’esprit critique ;
  • Réinvestir ses connaissances en particulier sur la différence entre fiction et réalité (film documentaire et fiction, analyse d’images et de photographies) ;
  • Pratiquer des techniques audiovisuelles : prises de vue, enregistrements…
  • S’approprier des nouveaux champs lexicaux spécifiques en lien avec les différents domaines du projet (art, pratiques artistiques, histoire) pour enrichir les différents types d’écrits liés au projet.

Les étapes de novembre à décembre 2020

  • Fake News, un spectacle canular
    Deux experts interviennent auprès des collégiens en leur présentant un documentaire sur un événement donné (qui reste à définir avec les enseignants porteurs du projet). Le documentaire réécrit l’histoire en utilisant des techniques de communication propres aux Fake News. Nos deux experts s'appuient sur ces images pour développer leur nouvelle interprétation de l’histoire... Les experts (joués par des comédiens) révèlent la supercherie. Une discussion s’engage avec les spectateurs. Le décryptage de l’image, du discours et de la position de “receveur” commence.
  • La fabrique de l'info – La réalisation d'un documenteur
    Durant 3 jours, les collégiens-spectateurs, devenus acteurs et auteurs, construiront à leur tour une “fausse info” : élaboration d’un scénario ; initiation à une pratique de l’image et de l’audiovisuel (utiliser des techniques d’expressions artistiques, mettre en œuvre  un processus de création, en s’appuyant sur la pratique des artistes associés en partant de la collectes de photos, d’images, d’écrits, de son…) ; tournage (prise de vues et prise de son) et montage des séquences nécessaires à l’élaboration de la “fausse info”. La pratique permettra d’utiliser les outils et ainsi de mieux repérer la mécanique de fabrication de l’information et des fake news.
  • La restitution
    Le documentaire sera ensuite présenté à un groupe de spectateurs cible (autres classes, des parents d’élèves, le corps enseignant). Un échange oral après la diffusion permettra de partager leur expérience.
 

 

La newsletter Clair Obscur
Restez informés !

Suivez l'actualité Clair Obscur sur

Accès rapides

Contact

CLAIR OBSCUR
5 Rue de Lorraine

35000 Rennes
T. +33 (0)2 23 46 47 08
F. +33(0)2 23 46 39 47
Email

Partenaires

Ligue de l'enseignement
Collectif des festivals
Ville de Rennes
Rennes Métropole
Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine
Conseil Régional de Bretagne
Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne
Inspection Académique d'Ille-et-Vilaine
Rectorat d'Académie
Direction Diocésène de l'Enseignement Catholique
BNP Paribas-Banque de Bretagne / Partenaire de tous les cinémas
Pixels Video Services
Imprimeries Hauts de Vilaine
Le cinéma du TNB
Arvor

Plan du site     Mentions légales     Designed by diateam     powered by diasite