• lescombattants.jpg
    • rumba.jpg
    • liberty.jpg
    • ponyo.jpg
    • loups.jpg
    • travelling17.jpg
Marque Bretagne
 

Patrimoine

avec la Cinémathèque de Bretagne

Travelling s’associe une nouvelle fois avec la Cinémathèque de Bretagne pour proposer un focus consacré aux images tournées par Jean Fraysse sur l'île de Logoden, un programme de courts métrages dédié à l’un des maîtres précurseurs bretons du cinéma d’animation, Michel Body, et trois ciné-concerts (d)étonnants, issu d’un webdocumentaire musical...

Logoden, l’émerveillante - Le cinéma selon Body
Ciné-concerts Quand la mer monte

 

Logoden, l’émerveillante

Programme de 58’, France, 1982>2016, 58' - Jeudi 12/2.  16h15.  Arvor

Plantée en plein Golfe du Morbihan, l’île de Logoden devient en 1979 le lieu de tournage de Mon Oncle d’Amérique. Le réalisateur Alain Resnais, conquis, offre une caméra Super 8 à Jean Fraysse, son propriétaire. Cet opticien et photographe fou de macro écrit dès lors une ode cinématographique, miroitante et contemplative, à son bout de territoire. Des années plus tard, de jeunes auteurs inspirés s’emparent délicatement de ces images et sons insulaires et enrichissent le tableau de Logoden : la poésie de leurs créations perpétue le regard d’un homme aujourd’hui disparu. Suivi d’une rencontre avec la plasticienne Aurélie Bonamy, le cinéaste Camille Lotteau et les élèves de classe préparatoire littéraire, Mathilde Pin et Naïde Lancieaux.

 

  • Bod et Sam aux casiers de Jean Fraysse

France, 1982, 8’28, documentaire

Deux enfants partent en bateau dans le golfe du Morbihan pour relever des casiers.

  • Sylvaine et Jean à Logoden de Jean Fraysse

France, 1982, 11’30, documentaire

Bonne chair, balade et farniente… Sylvaine et Jean passent une journée bucolique sur l'île.

  • Logoden, bord de côte d’Aurélie Bonamy

France, 2011, 4’55, documentaire / expérimental

Une facette de l’île dévoilant l’aspect graphique et pictural du paysage de Logoden. Par petites touches, cadrages serrés et panoramiques entraînent le spectateur en voyage. « À la délicatesse des prises de vue répond la douceur si pertinente du montage et du mixage, laissant affleurer tout à la fois un sens aigu de l’observation, un amour profond de cette terre isolée et de son quotidien sans spectaculaire - sans oublier un goût et une réelle maîtrise du cinéma » (Jean-Pierre REHM – FID Marseille)

  • Mamé et les champignons d’Aurélie Bonamy

France, 2011, 5’04, documentaire / expérimental

Dans sa préparation des champignons, Mamé nous conte son aventure gustative et forestière à Logoden.

  • Une abeille sur un asphodèle d’Aurélie Bonamy

France, 2012, 5’09, documentaire / expérimental

Butinage visuel et auditif autour de l'asphodèle, fleur sauvage de l’île.

  • Mamé et le tricot d’Aurélie Bonamy

France, 2011, 4’02, documentaire / expérimental

Ne se laissant pas distraire par les insectes de l'île, Mamé coud sous un rayon de soleil. Et puis on passe à l'ombre et Mamé nous parle de la technique du tricot. Nous retrouvons ses mains au repos et ses cheveux dont on ne se démêle plus…

  • Pour y rêver à mon aise de Mathilde Pin, Naïde Lancieaux et Camille Lotteau

France, 2016, 19’, expérimental

Une île, dans son détail. Des images ermites avec leurs sons vivants. Avec une voix, parole du promeneur solitaire, à soi-même et à tous. Comme si, à la manière de Jean-Jacques Rousseau, Jean Fraysse, filmant son île Logoden dans les années 80, déclarait "me voici donc seul sur terre" et dans un même geste se laissait envahir par les prodiges du cosmos. Une création pédagogique du  Lycée Chateaubriand (Y. Le Cainec), soutenue par la Région Bretagne (Karta).

 

Travelling vous propose à cette occasion de (re)découvrir en salle l’un des chefs d'œuvre d’Alain Resnais, tourné sur l’île Logoden, où, enfant, le cinéaste allait se promener :

  • Mon oncle d’Amérique d’Alain Resnais

France, 1980, 2:05

Avec Gérard Depardieu, Nicole Garcia, Roger Pierre, Nelly Borgeaud, Pierre Arditi

Janine, Jean et René n'ont a priori rien en commun. Pourtant, ils vont se rencontrer. Leurs comportements font l'objet de l'interprétation du célèbre biologiste Henri Laborit. Resnais explore avec fantaisie et romanesque les méandres du temps et du hasard au rythme d’un montage complexe et brillant. Grand Prix du Jury au Festival de Cannes 1980, cette œuvre culte sera l’un de ses plus gros succès.

 

Le cinéma selon Body

Programme de 50’, France, 1960>1978, 50' - Mercredi 11/2.  16h15.  Arvor

Spécialiste du film d’animation et précurseur en France de son enseignement (avec Michel Ocelot et Jean-Pierre Lemouland comme élèves), membre fondateur et ancien président du Caméra-Club Nantais, Michel Body dessine avec talent une trajectoire de cinéaste inventive, pleine d’essais et d’expérimentations de techniques, du papier découpé au grattage sur pellicule. Pleins feux sur une œuvre singulière et (im)pertinente aux recherches esthétiques multiples. Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

 

  • La Boîte à magie

Animation, 1961, 3’50

Brillante fantaisie sur une musique de Tom Dissevelt et Rid Baltan : à la surprise de Madame Body, une étrange et espiègle source lumineuse s’échappe d’un tourne-disque et virevolte dans les airs...

  • Les Rois fainéants

Animation, 1960, 3’08

Sur une chanson de Bourvil, une farce irrévérencieuse détrônant, de Jeanne d’Arc au Général de Gaulle, les mythes de l’Histoire de France.

  • Body’s story

Animation, 1974, 2’50

Michel Body s'est cassé le pied. Comme il s'ennuie, il décide de faire un film sur Michel Body qui s'est cassé le pied... Un autoportrait tout en dérision dans un fourmillement de détails.

  • Le Voyage

Expérimental, 1968, 6’20

Devant sa télévision allumée, un couple sous influence sombre dans un rêve psychédélique.

  • Ça tourne

Animation, 1962, 6’10

C’est le grand jour pour le Docteur Leciné : il présente son film à la séance du caméra-club. Un clin d’œil ironique au cinéma amateur bourgeois.

  • Cinémusigraphie

Expérimental, 1962, 2’

Des images de vacances en Espagne détournées dans un essai envoûtant sur une musique de Pink Floyd.

  • La Plainte

Animation, 1973, 2’40

Un homme vient porter plainte au commissariat pour agression. Il tente d'identifier le portrait robot de son voleur… qui s'avère lui ressembler comme deux gouttes d'eau.

  • Galaxie

Expérimental, 1969, 1’45

Dessins, symboles et signes accourent dans cet essai tourné sans caméra.

  • Feu

Animation, 1971, 3’30

La torche éclaire l’histoire de l’Humanité dans une trépidante et décalée course de relais.

  • La Java des Gaulois

Animation, 1961, 2’40

Illustration d’une chanson de Ricet Barrier sur nos ancêtres les Gaulois. Un dessin animé dans l’air du temps.

  • Demain sera hier

Expérimental, 1967, 4’30

Un homme sort de prison, renaît à la vie en trois gestes et rentre chez lui. C'est dans l'escalier de son immeuble que les souvenirs l'assaillent : il va retrouver sa femme et ses enfants. C'est encore dans cet escalier que des idées saisissent son esprit : la maladie et la mort des siens…

  • Cinémagression

Expérimental, 1978, 5’

Une « expérience audiovisuelle de communication » percutante et radicale sur une musique de Marc Cerrone.

 

Quand la mer monte 

Master class : Quand la mer monte, webdocumentaire musical / Lundi 13 février, 18h - L’Étage au Liberté. Entrée libre. Tout public et professionnel.

Ciné-concerts / Lundi 13 février, 21h – L’Étage au Liberté, entrée libre et gratuite.

Quand la mer monte, création de Margaux Dory au sein du Master NUMIC, est un webdocumentaire écrit autour de trois ciné-concerts numériques de musiciens de la scène rennaise : Wonderboy (rock lo-fi), Marion Mayer (folk), Romain Baousson (blues garage). Nourris d’archives de la Cinémathèque de Bretagne, les artistes invitent à un voyage au cœur de films-souvenirs inédits et réinventent avec talent le regard sur des morceaux de mémoire. Cette rencontre d’images du passé et de sons actuels promet une belle expérience live !

Powered by diasite
Designed by diateam